Comment gérer l’effort à la montée

Le secret c’est simple. Commencer doucement. Ne pas se mettre dans le rouge. Commencer avec une petite rando. C’est comme tout ! On va pas commencer l’alpinisme par l’ascension de Mont Blanc ! (bon okay certains le font mais c’est débile et peu y arrivent) Ou la natation par la traversée de la Manche.

Ensuite il n’y a pas de secret non plus, si tu fais du sport régulièrement tu t’en sortiras mieux que celui qui reste dans son fauteuil à regarder du sport.

Personnellement, j’arrive à enchainer à un mois prêt la rando à pied avec la rando à ski. Le vélo de route donne également une bonne préparation physique. Autrement n’importe quel sport d’endurance est une bonne solution.

Mais qu’est-ce qu’une petite rando ?!

La même chose qu’en rando à pied. Es-tu capable de marcher pendant 2h, 4h, 10h ? Ou d’une autre manière est combien de temps souhaites-tu marcher ?

En fonction de ça on peut vite faire une simple calcul pour connaître environ le dénivelé positif à viser.

Car on connaît à quelle vitesse monte un randonneur en moyenne soit 250 mètre de dénivelé par heure – abrégé 250 m/h.

Si tu souhaites marcher pendant 2h alors vise une rando de 500 m de dénivelé positif – abrégé D+

Pour 4h de marche ce sera +/- 1000 m D+ et ainsi de suite.

Comment monter plus vite ? Comment moins s’épuiser ?

Le poids de ton matos ! Le poids de votre équipement est ton ennemi ! Plus tu prendras de choses plus tu t’alourdiras plus tu ralentiras et tu t’épuiseras. (Prochain article consacré au poids du matériel à suivre)

Sa condition physique. Sa forme du jour. Il y a des jours avec mais aussi des jours sans. Mais il n’y a pas de secret il faut manger du dénivelé 😀

S’entourer de gens plus fort. Si tu t’entoures de personnes moins rapide, tu iras automatiquement moins vite. Et oui on sème pas les copains loin derrière.

Sa technique de montée. Si tu ne maitrises pas les conversions et qu’il y en a une vingtaine, t’es mal …

Ca c’était la partie effort physique pur. Pour choisir sa randonnée il va falloir regarder encore d’autres critères. Je te propose le suivant : les cotations à ski. D’un coup d’œil ça te permettra de connaître les difficultés techniques et l’inclinaison de la pente.

N'hésites pas à réagir en commentaire